Une nouvelle écrite par P.DECHABOT, résident FV

La Famille d’abord

Au milieu du XXème siècle, au 2ème millénaire, Marie-Lou et Johnny eurent un enfant qu’ils prénommèrent Alphonse. Ce fils unique eut une bonne éducation et il fit une scolarité somptueuse.

Il avait de très bonnes notes à l’école. Il fit aussi une faculté de droit après son baccalauréat A avec mention « très bien »(TB). après 4 ans d’études de droit et son « précieux sésame « , il devint professeur de français dans une école privée.

Il se maria à 20 ans en 1970 avec une femme qui s’appelait Isabelle. Elle avait 23 ans et elle était belle.

De leur union, ils firent naître Alain en 1974. Malheureusement pour eux, Alphonse et Isabelle ne réussirent pas avoir d’autres enfants. c’état très triste pour cette famille-là.

Pourtant, ce couple-là et Alain rigolaient et s’amusaient tous les jours. Cette famille habitait à Nantes.

Un beau jour de l’an 2000, quand Alain eut 26 ans, ils décidèrent de déménager et d’habiter à Marseille. Alain perdit tous ses amis et amies. Mais, Alain se fit plein d’autres copains et copines près de la côte méditerranéenne. Par contre, ses parents, Alphonse et Isabelle, ne voulaient pas recevoir les amis d’Alain, car, pour eux, la famille est primordiale et passe avant toute chose.

Alphonse avait eut son bac A depuis longtemps maintenant et en tant que professeur, il dirigeait des élèves très studieux. Mais, Alain n’était pas content car il ne pouvait pas voir ses amis et amies. En effet, ses parents ne voulaient pas qu’il voit ses copains chez eux.

De toute manière, ils faisaient « la fête » tous les jours  en famille et rigolaient ensemble et même pendant leur travail. Ils regardaient beaucoup la télévision  et étaient très souvent devant leurs ordinateurs. Tous les jours, leurs petits déjeuners et leurs longs repas de famille étaient coupés de nombreux éclats de rire.

 

Retour aux actus
risus commodo libero dolor amet, dictum leo. id sem, Praesent leo